Comment pouvez-vous réussir à surmonter l’angoisse ?

Quels sont les traitements efficaces pour surmonter l’angoisse ?
Quelle est la meilleure façon de surmonter l’angoisse ?
Surmonter l’angoisse est possible ou non?

Votre objectif principal est de surmonter l’anxiété lorsque vous avez affaire à un trouble de l’angoisse. Les troubles anxieux peuvent provoquer des perturbations dans votre vie quotidienne, en particulier dans vos activités et les relations de tous les jours. Par conséquent, surmonter l’angoisse, ainsi que traiter votre trouble anxieux aussi rapidement et efficacement que possible est primordial, afin de pouvoir rapidement revenir à la vie dont vous jouissiez avant de développer ce problème. Il existe plusieurs méthodes qui pourraient vous aider à surmonter l’anxiété. Une de ces méthodes est l’auto-assistance. Pour certaines personnes, elle leur suffira pour surmonter leur angoisse. Cependant, il est important de noter que les méthodes d’auto-assistance ne feront que réduire votre niveau d’anxiété, et ne pourront pas traiter la cause sous-jacente de votre angoisse. Voici quelques techniques d’auto-assistance capables de vous faire surmonter votre anxiété :

Composer avec votre inquiétude et votre angoisse de façon plus productive – cela consiste à remettre en question les pensées inquiétantes irrationnelles, apprendre à reporter le fait de se préoccuper de certaines choses, ainsi qu’à apprendre à accepter l’incertitude dans votre vie.
Effectuer des changements de style de vie qui réduisent votre anxiété – Cela comprend l’élimination de la caféine, commencer à faire de l’exercice physique, l’amélioration de votre alimentation, et s’appuyer sur le soutien de votre famille et vos amis.
Apprendre à pratiquer des techniques de relaxation – Ceci inclut la respiration profonde et la méditation. Au fur et à mesure que vous augmenterez votre capacité à vous détendre, votre système nerveux sera moins réactif et vous ne serez ainsi moins vulnérables au stress et à l’anxiété.

Apprendre à se consoler est un autre moyen efficace de surmonter l’angoisse. Beaucoup de personnes aux prises avec des troubles anxieux ne savent pas comment se calmer et s’apaiser eux-mêmes. L’apprentissage de telles techniques est assez facile et peut faire une grande différence dans votre capacité à surmonter l’anxiété. Les meilleures méthodes d’auto-apaisement font appel à un ou plusieurs de vos sens physiques, la vue, l’audition, l’odorat, le toucher et le goût.

La vue – Regarder un beau paysage, faire une promenade dans un beau quartier, admirer des toiles dans un musée d’art, ou parcourir un livre richement illustré.
L’audition – Écouter de la musique apaisante, profiter de la nature, tels que le chant des oiseaux ou les vagues de l’océan se brisant sur la plage.
L’odorat – Lumière de bougies parfumées, l’odeur des fleurs dehors, respirer un air pur et frais, ou vaporiser votre parfum préféré.
Le toucher – compagnie d’un animal favori, prendre un bain moussant chaud, s’envelopper dans une couverture douce, sentir la brise fraîche, ou profiter d’un massage.
Le goût – cuisiner un délicieux repas, manger sa friandise préférée lentement, en en savourant chaque bouchée avec délice, ou profiter d’une tasse de café chaud, thé, ou de cacao.

Pour certaines personnes les méthodes d’auto-assistance ne suffisent pas à leur faire surmonter leur anxiété. Cette dernière les empêche toujours de vivre leur vie comme auparavant. À ce stade, il est alors temps que vous fassiez appel à un professionnel pour vous aider à surmonter cette angoisse. Vous devez consulter un spécialiste de la santé mentale pour vous assurer que vous souffrez bien du trouble anxieux généralisé. Ceci parce que des événements traumatiques ou de nouveaux symptômes d’angoisse peuvent parfois mener à un problème autre que le trouble d’anxiété généralisée. En outre, la dépression, la toxicomanie et d’autres troubles anxieux peuvent également accompagner un trouble d’angoisse généralisée. Véritablement surmonter l’angoisse demande de traiter tous les symptômes que vous avez, et non pas seulement certains d’entre eux.

La meilleure combinaison pour vaincre l’anxiété implique l’utilisation de deux mesures d’auto-assistance et une thérapie. La thérapie peut non seulement vous aider à surmonter l’angoisse, mais en plus elle ne présente aucun effet secondaire. La thérapie cognitivo-comportementale est un type de thérapie qui est particulièrement efficace pour vaincre l’angoisse causée par le trouble d’anxiété généralisée. Elle implique l’étude des distorsions dans la façon dont vous regardez le monde et vous-mêmes. Elle vous aidera à identifier les pensées négatives automatiques qui contribuent à votre angoisse afin de les surmonter. Voici les cinq composants principaux de la thérapie cognitivo-comportementale:

Education – en en apprenant davantage sur votre anxiété et en distinguant les inquiétudes utiles des inutiles, vous apprendrez à développer une attitude d’acceptation des choses, et vous deviendrez plus proactif.
Surveillance – en surveillant votre angoisse, vous découvrirez ce qui la déclenche, les choses que vous inquiètent particulièrement, ainsi que la gravité et la durée de tels épisodes.
Stratégies de contrôle physique – en utilisant la respiration profonde et la relaxation musculaire progressive, vous aider à réduire la réaction nommée « le combat ou la fuite » qui entretient votre état d’angoisse et de peur.
Stratégies de contrôle cognitif – en apprenant à évaluer de façon réaliste et à modifier vos schémas de pensée qui contribuent à votre angoisse généralisée, vous réduirez vos peurs et commencerez à surmonter votre anxiété.
Stratégies comportementales – en faisant face à vos peurs sans essayer d’y échapper, vous commencerez à vous sentir plus en contrôle de vous-même et moins anxieux, face à elles.

Dans les cas extrêmes de trouble d’angoisse généralisée, le médicament peut être utilisé de façon temporaire. Les trois principaux types de médicaments utilisés pour le trouble d’anxiété généralisée sont :

Buspirone – cette molécule est généralement considérée comme le médicament le plus sûr disponible pour surmonter l’anxiété. Cependant, elle ne fera que supprimer les manifestations, mais n’éliminera pas l’angoisse.
Les benzodiazépines – Ces médicaments agissent très rapidement (généralement dans les 30-60 minutes), mais peuvent être psychologiquement et physiquement addictifs s’il sont pris pendant plus de quelques semaines.
Les antidépresseurs – Ces médicaments peuvent prendre jusqu’à six semaines pour être efficaces et peuvent affecter la qualité du sommeil, ainsi que causer des nausées à certains patients.

En cherchant de l’aide professionnelle et passant une évaluation médicale, vous pouvez déterminer si vous avez un trouble de l’angoisse et le meilleur traitement disponible pour la surmonter.

Identifier la dépression chez les personnes âgées

La dépression chez les personnes âgées est relativement commune. Pourtant, ses causes et symptômes ont tendance à être mal compris et trop souvent négligés. Les traitements médicamenteux, les circonstances de la vie et le vieillissement peuvent rendre difficile la perception d’une dépression. Même si celle-ci n’est jamais normale, alors que les personnes âgées ont plus tendance à en souffrir, elles sont en pratique celles qui sont les moins susceptibles de recevoir un traitement approprié.

Plus de sept millions de personnes âgés souffrent de dépression. Mais, ces chiffres très élevés contrastent singulièrement avec le fait que seuls environ dix pour cent d’entre elles reçoivent un traitement. En fait, environ cinq millions de seniors souffrent de ce qu’on appelle la dépression subsyndromique qui est souvent tellement peu marquée qu’elle peut ne pas satisfaire aux critères habituels de diagnostic. La dépression subsyndromique est commune chez les personnes âgées, elle présente un risque accru de développer une dépression majeure. La reconnaître et la traiter est particulièrement important.

La dépression n’est pas un élément normal du vieillissement.
En moyenne, un à cinq pour cent des personnes âgées peuvent souffrir de dépression. Cependant, ces chiffres augmentent considérablement, jusqu’à 13,5 pour cent pour les personnes qui résident dans un home ou un établissement de traitement médical. Ces chiffres semblent indiquer que les personnes âgées qui ont besoin de plus de soins, sont plus exposées à la dépression, soit en raison de l’absence de contrôle sur leur vie qu’ils ressentent, soit à cause de leur état de santé.

Les personnes âgées peuvent souffrir de dépression pour les mêmes raisons que les autres. Toutefois, elles souffrent de nombreux problèmes supplémentaires qui compliquent les choses.

Les facteurs qui influencent la dépression du sujet âgé
Plusieurs facteurs – y compris les facteurs psychologiques, environnementaux et physiques – contribuent à la dépression chez les personnes âgées. Une combinaison de ceux-ci peut être responsable de la dépression chez elles.

Les facteurs psychologiques incluent:
• Événements de la vie – traumatiques ou non résolus
• Des antécédents familiaux de dépression
• Problèmes d’image de son corps. Au fur et à mesure que nous vieillissons, nous éprouvons souvent des gênes dues à des modifications physiques telles que les chirurgies, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, les amputations, etc
• Frustrations qui peuvent être le résultat de la perte de mémoire (causée par le vieillissement ou la maladie)
• Devoir faire face à la perte d’amis, membres de la famille, conjoint.
• Modifications des conditions de vie telles que le déplacement avec la famille, le logement dans un établissement de soins de longue durée.
• Perte d’autonomie. Une aide à la maison peut augmenter l’anxiété des gens les plus âgés. Ils peuvent en effet prendre cela comme une perte d’indépendance.
• Conditions psychologiques préexistants telles que faible estime de soi, troubles anxieux, etc.

Les facteurs environnementaux comprennent:
• L’isolement social. Une diminution de la capacité à se déplacer et la perte d’amis proches ou membres de la famille (y compris le conjoint) peuvent contribuer à la dépression.
• La retraite.
• La diminution de la mobilité, y compris la perte de privilèges de conduite.

Les facteurs physiques comprennent:
• Une histoire familiale et personnelle de la dépression
• Des conditions médicales préexistantes, telles que cancer, diabète, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, maladie de Parkinson ou d’Alzheimer.
• Les interactions médicamenteuses et leurs effets secondaires. Certains médicaments contre la douleur, les médicaments régulateurs de tension, les hormones, les médicaments pour le cœur, les traitements de l’arthrite, les chimiothérapies et les médicaments prescrits pour les troubles psychologiques peuvent contribuer à la dépression.
• Les déséquilibres chimiques et autres altérations du fonctionnement du cerveau.
• La douleur chronique et / ou grave.
• La toxicomanie antérieure ou en cours.

Assistance des aidants pour identifier les signes de dépression
Les aidants peuvent être l’atout le plus important dans l’identification des signes de dépression chez les personnes âgées. Les aides soignants, qu’ils soient parents ou professionnels, sont importants car ils interagissent avec la personne âgée au quotidien. Cette proximité peut permettre à un thérapeute de repérer les problèmes avant tout le monde, même avant le médecin traitant.

Une des différences intéressantes entre les personnes âgées qui souffrent de dépression et les jeunes, est que les personnes âgées ont souvent du mal à comprendre qu’ils sont déprimés. Les professionnels de la santé et membres de la famille demandent souvent « êtes-vous déprimé ? » La réponse est presque toujours « non ». C’est parce que les adultes plus âgés n’associent pas souvent ce qu’ils ressentent avec la dépression. Ils peuvent également estimer que reconnaître sa dépression revient à faire aveu de faiblesse.

Les personnes âgées peuvent être confrontées à plus d’événements attristants que le reste de la population. Elles peuvent également interpréter ces événements différemment des plus jeunes. Par exemple, la perte d’un ami proche peut non seulement être considérée comme un événement triste, mais également leur rappeler leur propre mortalité. En outre, elles peuvent avoir moins d’amis, ce qui rend la perte encore plus douloureuse. Mais, il est souvent difficile de faire la différence entre la tristesse, le chagrin et la dépression réelle. La principale différence est que les premiers sont temporaires. Une personne âgée qui est « triste » durant une longue période après un tel événement pourrait être déprimée. Son entourage est le mieux placé pour identifier les petits changements dans son comportement susceptibles d’indiquer le début de quelque chose de plus grave.

Les symptômes de la dépression chez les personnes âgées peuvent inclure:
• problèmes de mémoire
• confusion
• retrait social
• perte d’appétit
• perte de poids
• plaintes de douleurs vagues
• incapacité à dormir
• irritabilité
• délires
• hallucinations
• plaintes persistantes et infondées
• la recherche d’aide
• ralentissement des mouvements
• Comportement d’un exigence permanente

La différence entre la dépression et la démence
Il ya plusieurs symptômes communs à la fois la dépression et la démence qui les rendent parfois difficile à distinguer. Ces deux troubles peuvent également être présents simultanément. Certains symptômes communs aux deux peuvent inclure la perte d’intérêt dans certaines activités habituelles auparavant ou dans des passe-temps favoris, le retrait social, la perte de mémoire, des troubles du sommeil, des difficulté à se concentrer et.

On a identifié trois facteurs qui différencient la dépression et la démence. Ces facteurs peuvent être la clé pour identifier la dépression chez les personnes âgées. En général, les adultes âgés atteints de démence, par opposition à la dépression:
• Peuvent présenter des symptômes de la dépression qui sont moins sévères
• Peuvent connaître des épisodes de dépression qui ne durent pas aussi longtemps ou qui reviennent aussi souvent
• Evoquent moins souvent le suicide et la tentative de suicide

Un diagnostic correct de la dépression chez les personnes âgées est impératif, afin de pouvoir appliquer le traitement le plus approprié. Celui-ci peut comprendre :

• Des antidépresseurs.
• De l’exercice. Les symptômes de la dépression peuvent être soulagés par une activité physique régulière. Les chercheurs pensent que l’exercice le matin peut être le plus utile.
• Le soutien émotionnel et mental. Des services de conseil et Des groupes de soutien sont disponibles pour les personnes âgées souffrant de dépression.
• L’électrothérapie. Quand la dépression et la démence sont diagnostiquées ensemble, cela peut être le traitement le plus efficace. Certaines personnes âgées souffrant de dépression sévère répondent le mieux à celui-ci et il présente moins d’effets secondaires pour elles.

Bien que les femmes âgées soient deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression, ces derniers, comme dans la population dans son ensemble, présentent le taux de suicide le plus élevé aux États-Unis. La dépression non traitée est grave. Les personnes âgées en souffrant sans être traitées peuvent éprouver une diminution de leur qualité de vie et présenter un risque accru de suicide. En comprendre les causes et en reconnaître les signes est essentiel pour les aider à mener une vie saine et heureuse.

Découvrez comment la thérapie de couples peut sauver votre mariage

sauver son mariageIl est naturel pour les couples mariés de temps en temps de s’irriter avec le conjoint, ce qui peut conduire à un conflit. Cela est particulièrement vrai si le couple reste ensemble pratiquement 16 à 20 heures par jour pendant des années. Vous pouvez imaginer comment ce sera stressant pour chacun d’entre eux, surtout si il ya des problèmes découlant du manque d’argent ou du manque de communication entre les deux. Si vous rencontrez ce type de problème dans votre mariage, essayez de trouver une thérapie de couple qui pourra vous aider à sauver votre mariage. Voici quelques-unes des choses que vous devriez savoir au sujet des conseils pour trouver la meilleure formule pour vous:

1. Sauver le mariage branlant de l’échec total
Tout d’abord, accepter le fait que la résolution des problèmes de la famille ou du mariage peut être si difficile et compliquée que vous aurez vraiment besoin d’une tierce partie pour vous aider et servir de médiateur. C’est alors que la thérapie de couple vient toujours à la rescousse pour sauver le mariage d’un couple en difficulté, et ceci pratiquement n’importe où sur la planète. Trouvez un conseiller conjugal qui est travaille sur le principe que les couples ayant des problèmes de mariage sont mieux gérés en traitant le cadre réel de la relation conjugale.

2. Le principe du passage par un conseiller
Lors d’une session de couple, celui-ci viendra habituellement pour discuter des enjeux actuels qui se déroulent dans la vie du couple. De cette façon, ils seront en mesure de trouver de l’aide dans la façon d’aborder chacun correctement les questions à résoudre immédiatement, avant même que les choses deviennent encore plus graves. Tous ces conseils s’avèrent effectivement très utiles pour sauver des mariages boiteux, en particulier les couples qui se battent sans fin et dans le même temps, se retrouvent dans un mariage sans plus aucune signification.

3. Qu’est-ce que vous pouvez faire lors de la session de séminaire à laquelle vous participer
Même si vous êtes déjà impliqué dans une thérapie ou un séminaire de couple, il reste également souhaitable pour vous et votre conjoint de profiter également des services d’un thérapeute professionnel, comme un psychologue, un psychiatre ou un travailleur social, pour aider à sauver votre mariage. Grâce à ces supports, il vous sera alors possible d’obtenir un peu d’apaisement, par conséquent, d’apporter un peu plus de stabilité à votre vie conjugale.

4. Qu’est-ce que vous pouvez attendre après avoir participé à un séminaire ou à un conseil en mariage
Il ya eu des études qui ont établi que la participation à un conseil en mariage ou à un séminaire est un moyen très efficace de réduire les différences entre les couples mariés. Cela pourrait peut-être s’expliquer par le fait que la relation serait effectivement sauvée par l’aide et l’intervention d’un tiers, comme un thérapeute professionnel ou un psychiatre pour guider le couple dans le droit chemin. Il est ainsi démontré que les couples qui veulent assurer la survie de leur mariage, ont tout à fait intérêts à faire appel à ces méthodes afin de parvenir à un résultat durable. Tout simplement d’abord parce qu’il est établi que les couples qui ont recherché l’intervention de ces médiateurs et modérateurs, sont en fait ceux qui retrouvent un mariage plus heureux dans la seconde partie de son existence. De façon très surprenante, on constate l’émergence d’une satisfaction et d’une maturité nouvelle de la part aussi bien du mari que de la femme, quand ils sont passé par une thérapie de couple efficace et constructive.

Qu’y a-t-il de drôle à propos de la thérapie de couple ?

therapie-de-couple« Quand les gens rient, ils ne s’entre-tuent généralement pas. »
Alan Alda

Une enquête de couples divorcés montre que seulement 1% avait demandé l’aide d’un conseiller matrimonial. Une autre étude a révélé que le couple moyen attend six ans avant de faire un appel à un professionnel de la relation.

Ces mêmes personnes n’attendraient pas six minutes pour soulager la douleur d’un bras cassé, mais les il leur faut six ans pour commencer à s’occuper d’ un mariage brisé, parce qu’ils pensent qu’ils ont échoué ! Et ils pensent qu’un conseil conjugal n’aboutira à rien de bon. Le secteur du conseil des couples a vraiment besoin de faire peau neuve au niveau de sa communication !

Le problème avec ce retard de 6 ans dans le traitement, c’est que cela amène à une situation catastrophique pour les couples – 6 ans de frustration, 6 ans de lutte dans un combat muet, voire pire encore. Six ans de déconnexion émotitionnelle, six années de désespoir et d’impuissance. Comment peut-on demander à quiconque d’espérer encore après 6 ans de douleur?

La thérapie de couple peut sauver un mariage qui bat de l’aile et en renforcer un qui tient encore la route. En fait, je pense que chaque relation pourrait profiter d’une analyse, d’une mise à plat de la relation, et d’un ensemble de techniques.

Bien évidemment, des séances avec un conseiller conjugal ne sont pas une partie de plaisir. Toutefois, le conseiller peut faire appel au jeu et à l’humour à des fins thérapeutiques ! Pour emprunter une citation célèbre, « Le mariage peut être une tragédie pour ceux qui le vivent, mais une comédie pour ceux qui le conçoivent ! »

Les outils les plus importants qu’un conseiller conjugal peut utiliser pour aider les couples à avoir un aperçu de leur situation, sont la mise en perspective et l’humour. L’humour adoucit la tension entre deux partenaires. Il une ambiance plus décontractée et ludique pour un couple, il fait vraiment ressortir le « nous ». Il permet de faire passer le couple naturellement d’une dynamique de réaction à une dynamique d’observation dans leur histoire, et il constitue ainsi un outil de surveillance très puissant.

En outre, l’humour lors des séances de thérapie aide à détendre et à désamorcer les conflits. Les neuroscientifiques ont découvert que le rire influe sur les deux côtés du cerveau, notre esprit émotionnel et notre esprit de la pensée. Par conséquent, l’humour est un outil merveilleux pour les couples, à utiliser pour faire passer les messages à l’autre sans résistance. Et, nous apprenons tous mieux lorsque nous nous amusons.

Voici un exemple de ce dont je parle. J’ai une grosse balle rouge dans mon bureau. Elle fait environ 50 cm de diamètre et il est inscrit dessus « Balle du reproche ». Quand un couple entre dans mon bureau pour la première fois, je vois souvent un petit sourire passer sur leurs visages quand ils la repèrent. Quels sont ceux qui ne cachent en effet pas de nombreux reproches quelque part dans leur relation. Cette simple balle me permet d’aborder tout ces éléments d’une façon différente.

Quand une personne entre dans une diatribe de reproches lors d’une session, je lui fais tenir cette « balle du reproche » pendant qu’ils discutent. Une variante consiste à placer la balle entre eux les deux membres du couple, et à leur dire Cette « chose » (la responsabilité) est ce qui vient se mettre entre vous deux Cela permet au couple de passer du langage du « tu » à celui du « je ». J’appelle cela « l’effet balle du reproche.

Je possède également deux épées en mousse posées contre le mur de mon bureau. Lorsque de nouveaux couples remarquent les épées, je vois le plus souvent une lueur dans leurs yeux, et l’un des partenaires demande : « Quand pourrons-nous jouer avec les épées. » Et, si l’autre rit alors, c’est un très bon signe ! Si un couple peut encore jouer ensemble, c’est qu’ils ont encore un grand potentiel de passion commune.

J’utilise les épées aussi quand je veux leur démontrer qu’ils se repoussent l’un l’autre, plutôt que de faire ce qu’ils veulent vraiment, qui est de se rapprocher ensembles. Je leur demande alors « Comment peut-on demander de s’aimer les armes à la main ? » Quand un couple se retrouve dans un conflit stupide et improductif, je leur donne l’occasion de mettre en évidence que leur combat muet constitue un duel de négativité. Croyez-moi. Ils comprennent très vite !

La thérapie de couple vous redonnera de l’espoir, elle peut normaliser vos conflits, parce que tous les couples rencontrent des difficultés. Ce type de conseil vous propose des solutions et des outils. Et, non négligeable, la thérapie qui utilise l’humour peut être amusante. J’ai beaucoup de couples qui me disent qu’ils aiment venir aux sessions, parce que la libération psychologique générée par le rire permet une plus grande perspicacité dans l’analyse de la liaison.