Identifier la dépression chez les personnes âgées

La dépression chez les personnes âgées est relativement commune. Pourtant, ses causes et symptômes ont tendance à être mal compris et trop souvent négligés. Les traitements médicamenteux, les circonstances de la vie et le vieillissement peuvent rendre difficile la perception d’une dépression. Même si celle-ci n’est jamais normale, alors que les personnes âgées ont plus tendance à en souffrir, elles sont en pratique celles qui sont les moins susceptibles de recevoir un traitement approprié.

Plus de sept millions de personnes âgés souffrent de dépression. Mais, ces chiffres très élevés contrastent singulièrement avec le fait que seuls environ dix pour cent d’entre elles reçoivent un traitement. En fait, environ cinq millions de seniors souffrent de ce qu’on appelle la dépression subsyndromique qui est souvent tellement peu marquée qu’elle peut ne pas satisfaire aux critères habituels de diagnostic. La dépression subsyndromique est commune chez les personnes âgées, elle présente un risque accru de développer une dépression majeure. La reconnaître et la traiter est particulièrement important.

La dépression n’est pas un élément normal du vieillissement.
En moyenne, un à cinq pour cent des personnes âgées peuvent souffrir de dépression. Cependant, ces chiffres augmentent considérablement, jusqu’à 13,5 pour cent pour les personnes qui résident dans un home ou un établissement de traitement médical. Ces chiffres semblent indiquer que les personnes âgées qui ont besoin de plus de soins, sont plus exposées à la dépression, soit en raison de l’absence de contrôle sur leur vie qu’ils ressentent, soit à cause de leur état de santé.

Les personnes âgées peuvent souffrir de dépression pour les mêmes raisons que les autres. Toutefois, elles souffrent de nombreux problèmes supplémentaires qui compliquent les choses.

Les facteurs qui influencent la dépression du sujet âgé
Plusieurs facteurs – y compris les facteurs psychologiques, environnementaux et physiques – contribuent à la dépression chez les personnes âgées. Une combinaison de ceux-ci peut être responsable de la dépression chez elles.

Les facteurs psychologiques incluent:
• Événements de la vie – traumatiques ou non résolus
• Des antécédents familiaux de dépression
• Problèmes d’image de son corps. Au fur et à mesure que nous vieillissons, nous éprouvons souvent des gênes dues à des modifications physiques telles que les chirurgies, les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, les amputations, etc
• Frustrations qui peuvent être le résultat de la perte de mémoire (causée par le vieillissement ou la maladie)
• Devoir faire face à la perte d’amis, membres de la famille, conjoint.
• Modifications des conditions de vie telles que le déplacement avec la famille, le logement dans un établissement de soins de longue durée.
• Perte d’autonomie. Une aide à la maison peut augmenter l’anxiété des gens les plus âgés. Ils peuvent en effet prendre cela comme une perte d’indépendance.
• Conditions psychologiques préexistants telles que faible estime de soi, troubles anxieux, etc.

Les facteurs environnementaux comprennent:
• L’isolement social. Une diminution de la capacité à se déplacer et la perte d’amis proches ou membres de la famille (y compris le conjoint) peuvent contribuer à la dépression.
• La retraite.
• La diminution de la mobilité, y compris la perte de privilèges de conduite.

Les facteurs physiques comprennent:
• Une histoire familiale et personnelle de la dépression
• Des conditions médicales préexistantes, telles que cancer, diabète, crise cardiaque, accident vasculaire cérébral, maladie de Parkinson ou d’Alzheimer.
• Les interactions médicamenteuses et leurs effets secondaires. Certains médicaments contre la douleur, les médicaments régulateurs de tension, les hormones, les médicaments pour le cœur, les traitements de l’arthrite, les chimiothérapies et les médicaments prescrits pour les troubles psychologiques peuvent contribuer à la dépression.
• Les déséquilibres chimiques et autres altérations du fonctionnement du cerveau.
• La douleur chronique et / ou grave.
• La toxicomanie antérieure ou en cours.

Assistance des aidants pour identifier les signes de dépression
Les aidants peuvent être l’atout le plus important dans l’identification des signes de dépression chez les personnes âgées. Les aides soignants, qu’ils soient parents ou professionnels, sont importants car ils interagissent avec la personne âgée au quotidien. Cette proximité peut permettre à un thérapeute de repérer les problèmes avant tout le monde, même avant le médecin traitant.

Une des différences intéressantes entre les personnes âgées qui souffrent de dépression et les jeunes, est que les personnes âgées ont souvent du mal à comprendre qu’ils sont déprimés. Les professionnels de la santé et membres de la famille demandent souvent « êtes-vous déprimé ? » La réponse est presque toujours « non ». C’est parce que les adultes plus âgés n’associent pas souvent ce qu’ils ressentent avec la dépression. Ils peuvent également estimer que reconnaître sa dépression revient à faire aveu de faiblesse.

Les personnes âgées peuvent être confrontées à plus d’événements attristants que le reste de la population. Elles peuvent également interpréter ces événements différemment des plus jeunes. Par exemple, la perte d’un ami proche peut non seulement être considérée comme un événement triste, mais également leur rappeler leur propre mortalité. En outre, elles peuvent avoir moins d’amis, ce qui rend la perte encore plus douloureuse. Mais, il est souvent difficile de faire la différence entre la tristesse, le chagrin et la dépression réelle. La principale différence est que les premiers sont temporaires. Une personne âgée qui est « triste » durant une longue période après un tel événement pourrait être déprimée. Son entourage est le mieux placé pour identifier les petits changements dans son comportement susceptibles d’indiquer le début de quelque chose de plus grave.

Les symptômes de la dépression chez les personnes âgées peuvent inclure:
• problèmes de mémoire
• confusion
• retrait social
• perte d’appétit
• perte de poids
• plaintes de douleurs vagues
• incapacité à dormir
• irritabilité
• délires
• hallucinations
• plaintes persistantes et infondées
• la recherche d’aide
• ralentissement des mouvements
• Comportement d’un exigence permanente

La différence entre la dépression et la démence
Il ya plusieurs symptômes communs à la fois la dépression et la démence qui les rendent parfois difficile à distinguer. Ces deux troubles peuvent également être présents simultanément. Certains symptômes communs aux deux peuvent inclure la perte d’intérêt dans certaines activités habituelles auparavant ou dans des passe-temps favoris, le retrait social, la perte de mémoire, des troubles du sommeil, des difficulté à se concentrer et.

On a identifié trois facteurs qui différencient la dépression et la démence. Ces facteurs peuvent être la clé pour identifier la dépression chez les personnes âgées. En général, les adultes âgés atteints de démence, par opposition à la dépression:
• Peuvent présenter des symptômes de la dépression qui sont moins sévères
• Peuvent connaître des épisodes de dépression qui ne durent pas aussi longtemps ou qui reviennent aussi souvent
• Evoquent moins souvent le suicide et la tentative de suicide

Un diagnostic correct de la dépression chez les personnes âgées est impératif, afin de pouvoir appliquer le traitement le plus approprié. Celui-ci peut comprendre :

• Des antidépresseurs.
• De l’exercice. Les symptômes de la dépression peuvent être soulagés par une activité physique régulière. Les chercheurs pensent que l’exercice le matin peut être le plus utile.
• Le soutien émotionnel et mental. Des services de conseil et Des groupes de soutien sont disponibles pour les personnes âgées souffrant de dépression.
• L’électrothérapie. Quand la dépression et la démence sont diagnostiquées ensemble, cela peut être le traitement le plus efficace. Certaines personnes âgées souffrant de dépression sévère répondent le mieux à celui-ci et il présente moins d’effets secondaires pour elles.

Bien que les femmes âgées soient deux fois plus susceptibles que les hommes de souffrir de dépression, ces derniers, comme dans la population dans son ensemble, présentent le taux de suicide le plus élevé aux États-Unis. La dépression non traitée est grave. Les personnes âgées en souffrant sans être traitées peuvent éprouver une diminution de leur qualité de vie et présenter un risque accru de suicide. En comprendre les causes et en reconnaître les signes est essentiel pour les aider à mener une vie saine et heureuse.